ATROPINE injectable

Select language:
Sommaire

     

     
    Prescription sous contrôle médical

     

    Action thérapeutique

    • Parasympatholytique, antispasmodique

    Indications

    • Prémédication en anesthésie
    • Spasmes douloureux de l'appareil digestif
    • Intoxication par les insecticides organo-phosphorés

    Présentation et voie d'administration

    • Ampoule à 1 mg de sulfate d’atropine (1 mg/ml, 1 ml) pour injection SC, IM, IV
    • Il existe aussi des ampoules à 0,25 mg/ml et 0,5 mg/ml.

    Posologie et durée

    Prémédication en anesthésie

    • Enfant : 0,01 à 0,02 mg/kg par voie SC ou IV
    • Adulte : 1 mg par voie SC ou IV

     

    Spasmes douloureux de l'appareil digestif

    • Enfant de 2 à 6 ans : 0,25 mg par voie SC, dose unique
    • Enfant de plus de 6 ans : 0,5 mg par voie SC, dose unique
    • Adulte : 0,25 à 1 mg par voie SC toutes les 6 heures si nécessaire (max. 2 mg par jour)

     

    Intoxication par les insecticides organo-phosphorés

    • Enfant : 0,02 à 0,05 mg/kg par voie IM ou IV lente
    • Adulte : 2 mg par voie IM ou IV lente

     

    Ces doses sont à renouveler toutes les 5 à 10 minutes jusqu’à l’apparition de signes d’atropinisation (diminution des sécrétions, tachycardie, mydriase).

    Contre-indications, effets indésirables, précautions

    • Ne pas administrer en cas de pathologie urétro-prostatique, troubles cardiaques, glaucome ; fièvre élevée chez l'enfant.
    • Peut provoquer : rétention urinaire, sécheresse de la bouche, constipation, vertiges, céphalées, mydriase, tachycardie.
    • Administrer avec prudence et sous surveillance en cas d’association avec d’autres médicaments anticholinergiques (antidépresseurs, neuroleptiques, antihistaminiques H1, antiparkinsoniens, etc.).
    • Grossesse : pas de contre-indication ; PAS DE TRAITEMENTS PROLONGÉS
    • Allaitement : à éviter ; PAS DE TRAITEMENTS PROLONGÉS

    Remarques

    • L’atropine IV est également utilisée dans la prévention des effets bradycardisants de la néostigmine lors de l’antagonisation des curares, à la dose de 0,02 mg/kg chez l’enfant et 1 mg chez adulte.
    • Ne pas mélanger avec d’autres médicaments dans la même seringue.

    Conservation

     
    – Température inférieure à 25 °C