LABÉTALOL injectable

Prescription sous contrôle médical

Action thérapeutique

– Bêta-bloquant non cardiosélectif

Indications

– Hypertension artérielle gravidique, en cas de symptômes sévères ou s’il n’est pas possible d’utiliser la voie orale

Présentation et voie d'administration

– Ampoule à 100 mg (5 mg/ml, 20 ml) pour injection IV

Posologie

La posologie est adaptée en fonction de la tension artérielle (TA). L’objectif est d’approcher 140/90 mmHg. La TA diastolique ne doit pas descendre en-dessous de 90 mmHg.

– Administrer 20 mg (4 ml) en au moins une minute. Si la tension artérielle n’est pas contrôlée 5 à 10 minutes après l’injection, administrer une dose additionnelle de 20 mg (4 ml). Des doses additionnelles de 40 mg (8 ml) puis 80 mg (16 ml) sont administrées toutes les 10 minutes tant que la tension artérielle n’est pas contrôlée (max. 300 mg dose totale).

Durée

– Selon l’évolution clinique. Prendre le relais par voie orale dès que possible.

Contre-indications, effets indésirables, précautions

– Ne pas administrer en cas d’asthme, bronchopneumopathie chronique obstructive, insuffisance cardiaque, hypotension sévère, bradycardie < 50/minute, blocs auriculo-ventriculaires, syndrome de Raynaud, insuffisance hépatique.
– Peut provoquer :
• bradycardie, hypotension orthostatique, insuffisance cardiaque, bronchospasme, hypoglycémie, troubles digestifs, vertiges, céphalées, faiblesse musculaire, rétention urinaire ;
• chute brutale de la tension artérielle maternelle avec hypoperfusion placentaire et mort fœtale en cas d’administration IV trop rapide ou de surdosage.
– Administrer avec prudence en cas de diabète (risque d’hypoglycémie).
– Réduire la posologie en cas d’insuffisance rénale.
– En cas de choc anaphylactique, risque de résistance au traitement par épinéphrine.
– Eviter ou surveiller l’association avec : méfloquine, digoxine, amiodarone, diltiazem, vérapamil (risque de bradycardie) ; antidépresseurs tricycliques, neuroleptiques, autres antihypertenseurs (risque d’hypotension).
– Surveiller le nouveau-né : risque d’hypoglycémie, bradycardie, détresse respiratoire, survenant le plus souvent dans les premières 24 heures et jusqu’à 72 heures après la naissance.
– En cas d'hypotension, utiliser du Ringer lactate pour maintenir une TA diastolique ≥ 90 mmHg.
– Allaitement : pas de contre-indication

Remarques

– Le labétalol injectable est aussi utilisé dans le traitement de la crise hypertensive avec atteinte viscérale aiguë.
  Conservation : température inférieure à 25 °C -