OXYTOCINE injectable

Prescription sous contrôle médical

Action thérapeutique

– Ocytocique de synthèse

Indications

– Induction du travail ou renforcement des contractions en cas de dystocie dynamique
– Hémorragie du post-partum par atonie utérine
– Prévention des hémorragies du post-partum, après accouchement par voie basse ou césarienne

Présentation et voie d'administration

– Ampoule à 10 UI (10 UI/ml, 1 ml) pour injection IM, IV lente ou perfusion

Posologie

 Induction du travail ou renforcement des contractions
Diluer 5 UI dans 500 ml ou 10 UI dans 1 litre de ringer lactate ou chlorure de sodium à 0,9% pour obtenir une solution à 10 milli-unités par ml. Commencer la perfusion par 5 gouttes/minute, puis augmenter de 5 gouttes/minute toutes les 30 minutes (max. 60 gouttes/minute) jusqu'à ce que les contractions soient efficaces (3 à 4 contractions de plus de 40 secondes en 10 minutes).

 Hémorragie du post-partum par atonie utérine
20 UI dans 1 litre de ringer lactate ou de chlorure de sodium à 0,9%, à administrer en 2 heures (160 gouttes/minute). En parallèle, 5 à 10 UI en IV directe lente, à répéter si nécessaire jusqu'à ce que l'utérus soit ferme et rétracté (max. dose totale de 60 UI).

 Prévention des hémorragies du post-partum (voie basse)
5 à 10 UI en IV lente ou IM avant ou après la délivrance du placenta

– Prévention des hémorragies du post-partum (césarienne)
10 UI en IV lente après clampage du cordon, puis 20 UI dans 1 litre de ringer lactate ou de chlorure de sodium à 0,9%, à administrer en 2 heures (160 gouttes/minute).

Durée

– Selon l'évolution clinique

Contre-indications, effets indésirables, précautions

– Ne pas administrer en injection IV rapide (risque d'hypotension artérielle avec bouffées de chaleur et tachycardies réflexes, hypertonie et/ou rupture utérine, souffrance fœtale).
– Pendant le travail :
• Ne pas administrer en cas d’antécédent de 2 césariennes ou plus.
• Administrer avec prudence et ne pas dépasser 30 gouttes/minute en cas d’antécédent de césarienne unique et chez les grandes multipares (risque de rupture utérine).
• Respecter la posologie et le rythme d'administration, monitorer l’activité de l’utérus et le rythme cardiaque fœtal.
– Peut provoquer : nausées, vomissements, troubles du rythme.
– Ne pas administrer simultanément avec les prostaglandines. Attendre 6 heures après la dernière prise de prostaglandines pour administrer l'oxytocine.

Remarques

– Conservation : au réfrigérateur, entre 2 °C et 8 °C. Ne pas congeler - 
• La date de péremption indiquée par le fabricant n'est valable que pour les ampoules conservées au réfrigérateur et à l'abri de la lumière. L'exposition à la lumière et à la chaleur provoque une dégradation et une perte d'efficacité du principe actif.
• En l'absence de réfrigérateur, la solution peut être conservée un mois à une température inférieure à 25 °C et à l'abri de la lumière.