ÉFLORNITHINE injectable

Prescription sous contrôle médical

Action thérapeutique

– Trypanocide

Indications

– Phase méningo-encéphalitique de la trypanosomiase africaine à T.b. gambiense, en association avec le nifurtimox (traitement de choix) ou en monothérapie si le nifurtimox n'est pas disponible ou s’il est contre-indiqué

Présentation et voie d'administration

– Ampoule à 20 g (200 mg/ml, 100 ml), à diluer dans 250 ml d’eau distillée stérile (à défaut, dans du chlorure de sodium à 0,9%) pour perfusion IV à administrer en 2 heures

Posologie et durée

– En association avec le nifurtimox
Enfant et adulte : 200 mg/kg toutes les 12 heures pendant 7 jours

– En monothérapie
Enfant de moins de 12 ans : 150 mg/kg toutes les 6 heures pendant 14 jours
Enfant de 12 ans et plus et adulte : 100 mg/kg toutes les 6 heures pendant 14 jours

Contre-indications, effets indésirables, précautions

– Peut provoquer : troubles hématologiques (anémie, leucopénie, thrombocytopénie), troubles digestifs (diarrhées, douleurs abdominales, vomissements), convulsions, tremblements, fièvre, infections des tissus profonds, céphalées, alopécie, vertiges.
– La prise en charge du cathéter doit être rigoureuse pour éviter les surinfections bactériennes locales ou générales : désinfection large, environnement stérile au point d’insertion, bonne fixation, changement du cathéter toutes les 48 heures ou plus rapidement en cas de phlébite.
– Grossesse : CONTRE-INDIQUE, sauf si l’état général de la mère ne permet pas d’attendre la fin de la grossesse.

Remarques

– La posologie du nifurtimox oral administré en association avec l’éflornithine est de 5 mg/kg toutes les 8 heures pendant 10 jours chez l’enfant et l’adulte.
– L’éflornithine est aussi appelée difluorométhylornithine ou DFMO.
– Conservation : température inférieure à 25 °C - 
Après dilution, la solution doit être conservée au réfrigérateur (entre 2 °C et 8 °C) et utilisée dans les 24 heures.