MÉTRONIDAZOLE injectable

Prescription sous contrôle médical


Action thérapeutique

– Antiprotozoaire, antibactérien

Indications

– Infections sévères à germes anaérobies (Bacteroides sp, Clostridium sp, etc.)

Présentation et voie d'administration

– Flacon ou poche souple à 500 mg pour 100 ml (5 mg/ml), pour perfusion, à administrer en 30 minutes

Posologie

– Enfant de 1 mois et plus : 10 mg/kg toutes les 8 heures (max. 1500 mg par jour)
– Adulte : 500 mg toutes les 8 heures

Durée

– Selon l'indication. Prendre le relais par voie orale dès que possible.

Contre-indications, effets indésirables, précautions

– Ne pas administrer en cas d'allergie au métronidazole ou aux nitro-imidazolés (tinidazole, secnidazole, etc.).
– Ne pas boire d'alcool pendant le traitement (effet antabuse).
– Peut provoquer : troubles digestifs, coloration brunâtre des urines, réactions allergiques, céphalées, vertiges.
– Surveiller l'association avec : anticoagulants (augmentation du risque hémorragique), lithium, phénytoïne, ergométrine (augmentation des taux sanguins de ces médicaments).
– Administrer avec prudence et réduire la dose (⅓ de la dose journalière en une seule prise) en cas d'insuffisance hépatique sévère.
– Grossesse : pas de contre-indication
– Allaitement : à éviter (passage important dans le lait maternel)

Remarques

– Le métronidazole injectable n'est pas plus efficace que le métronidazole oral.
– Ne pas ajouter de médicaments à la solution pour perfusion de métronidazole.
– Conservation : température inférieure à 25 °C -