CEFTRIAXONE injectable

Dernière mise à jour : Juillet 2021

Prescription sous contrôle médical


Action thérapeutique

– Antibactérien de la famille des céphalosporines de troisième génération

Indications

– Infections bactériennes sévères : méningite, pneumonie, fièvre typhoïde, shigellose, leptospirose, pyélonéphrite, neurosyphilis, etc.
– Cervicite, urétrite et conjonctivite à Neisseria gonorrhoeae (en association avec un traitement contre la chlamydiose, sauf chez le nouveau-né), chancre mou

Présentation et voie d'administration

– Poudre pour injection, en flacons de 250 mg et 1 g à dissoudre :
• avec le solvant contenant de la lidocaïne pour injection IM uniquement. NE JAMAIS ADMINISTRER EN IV OU EN PERFUSION la solution reconstituée avec ce solvant.
• avec de l’eau ppi, pour injection IV lente (3 minutes) ou perfusion (30 minutes) dans du chlorure de sodium à 0,9% ou du glucose à 5%

Posologie et durée

Infections bactériennes sévères
Enfant de 1 mois et plus : 50 à 100 mg/kg une fois par jour (max. 2 g par jour et 4 g par jour dans la fièvre typhoïde et la méningite)
Adulte : 1 à 2 g une fois par jour (jusqu’à 2 g une à 2 fois par jour dans la fièvre typhoïde et la méningite)
La durée dépend de l'indication et de l'évolution clinique.

Cervicite et urétrite gonococciques, chancre mou
Enfant de moins de 45 kg : 125 mg IM dose unique
Enfant de 45 kg et plus et adulte : 500 mg IM dose unique (250 mg IM dose unique pour le chancre mou)

Conjonctivite gonococcique
Nouveau-né : 50 mg/kg IM dose unique (max. 125 mg)
Adulte : 1 g IM dose unique

Pour l’administration IV, la poudre de ceftriaxone est à reconstituer dans de l’eau ppi uniquement. Pour les perfusions, chaque dose de ceftriaxone est à diluer dans un volume de 5 ml/kg de chlorure de sodium à 0,9% ou de glucose à 5% chez les enfants de moins de 20 kg et dans une poche de 100 ml de chlorure de sodium à 0,9% ou de glucose à 5% chez les enfants de 20 kg et plus et les adultes.

Contre-indications, effets indésirables, précautions

– Ne pas administrer en cas d'allergie aux céphalosporines ou pénicillines (risque d’allergie croisée) et chez le nouveau-né ictérique (risque d'encéphalopathie bilirubinémique).
– Administrer avec prudence en cas d’insuffisance hépatique ou rénale. en cas d’insuffisance rénale sévère, réduire la posologie (max. 50 mg/kg par jour ou 2 g par jour en IV).
– Peut provoquer : troubles digestifs, hépatobiliaires, hématologiques (anémie, leucopénie, neutropénie), rénaux ; réactions allergiques parfois sévères (syndrome de stevens-johnson).
– Ne pas utiliser de solutions de perfusion contenant du calcium : p. ex. ringer lactate (risque de précipité de ceftriaxone calcique).
Grossesse : pas de contre-indication
Allaitement : pas de contre-indication

Remarques

– Pour une dose supérieure à 1 g en IM, administrer la moitié de la dose dans chaque fesse. Pour une dose supérieure à 2 g, administrer en perfusion IV.
– Ne pas mélanger avec d'autres médicaments dans la même seringue ou perfusion.
– Conservation : température inférieure à 25 °C - 
Après reconstitution, la solution doit être utilisée immédiatement.