SULFATE DE MAGNÉSIUM = MgSO4 injectable

Prescription sous contrôle médical

Action thérapeutique

– Anticonvulsivant

Indications

– Pré-éclampsie sévère : prévention des crises d’éclampsie
– Eclampsie : traitement des crises convulsives et prévention des récidives

Présentation et voie d'administration

– Ampoule à 5 g (0,5 g/ml, 10 ml) pour injection IM ou perfusion IV

Posologie et durée

– Protocole IV/IM
4 g en perfusion IV, dans 100 ml de chlorure de sodium à 0,9%, à administrer en 15 à 20 minutes puis 10 g en IM (5 g dans chaque fesse) puis 5 g en IM toutes les 4 heures (changer de côté à chaque injection)

– Protocole IV
4 g en perfusion IV, dans 100 ml de chlorure de sodium à 0,9%, à administrer en 15 à 20 minutes puis 1 g par heure en perfusion continue

Quel que soit le protocole choisi :
– Poursuivre le traitement pendant les 24 heures qui suivent la dernière crise ou l’accouchement.
– En cas de persistance ou de récidive de la crise, administrer à nouveau 2 g (pour les patientes de moins de 70 kg) à 4 g en perfusion IV, sans dépasser 8 g au cours de la première heure.

Contre-indications, effets indésirables, précautions

– Réduire la posologie en cas d’insuffisance rénale ; ne pas administrer en cas d’insuffisance rénale sévère.
– Peut provoquer :
• douleur au point d’injection, sensation de chaleur ; diminution du rythme cardiaque fœtal ;
• en cas de surdosage (hypermagnésémie) :
   - Chez la mère : diminution puis disparition du réflexe rotulien (signe précoce), hypotension, somnolence, confusion, troubles du langage, bradycardie, dépression respiratoire (fréquence respiratoire < 12/minute).
   - Chez le nouveau-né : hypotonie, troubles du comportement, apnée, dépression respiratoire.
– Ne pas associer à la nifédipine.
– Surveiller la diurèse toutes les heures. En cas de diurèse < 30 ml/heure ou 100 ml/4 heures, arrêter le sulfate de magnésium et procéder à l’accouchement le plus rapidement possible. Si l’accouchement ne peut pas être réalisé rapidement chez une femme éclamptique, arrêter le sulfate de magnésium pendant une heure puis le reprendre jusqu’à l’accouchement.
– Surveiller : réflexe rotulien, tension artérielle, pouls et fréquence respiratoire toutes les 15 minutes pendant la première heure de traitement. En l’absence de signes de surdosage, poursuivre cette surveillance toutes les heures. En présence de signes de surdosage, interrompre le traitement et administrer 1 g de gluconate de calcium en injection IV lente comme antidote (dans ce cas, les convulsions peuvent réapparaître).
– Allaitement : pas de contre-indication

Remarques

– Il existe aussi des ampoules à 1 g (0,5 g/ml, 2 ml) et de nombreux autres dosages. Vérifier la concentration sur l’ampoule avant de réaliser l’injection.
– 1 g de sulfate de magnésium contient environ 4 mmol (8 mEq) de magnésium.
– Ne pas mélanger avec d’autres médicaments dans la même seringue ou perfusion.
– Conservation : température inférieure à 25 °C -